Une addictions selon Stefan ZWEIG dans "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme"

Aller en bas

Une addictions selon Stefan ZWEIG dans "Vingt-quatre heures de la vie d'une femme"

Message  Admin le Mer 3 Mar - 23:04

Un petit résumé :

L’histoire se déroule dans une pension aux abords de la Méditerranée. Un scandale éclate dans ce paisible lieu, une femme (Mme Henriette) a quitté son mari et ses deux filles pour suivre un jeune homme, qu’elle connaît seulement depuis 48 heures. Suite à cela une dispute éclate lors du dîner, où le narrateur prend la défense de cette femme. « Par trois fois déjà, l’un des deux messieurs s’était dressé violemment, le visage cramoisi, et sa femme avait eu beaucoup de peine à l’apaiser – bref, une douzaine de minutes encore, et notre discussion aurait fini par des coups... » Seule Mrs C., une Anglaise d’âge respectable (67 ans ?), respectée de tous, n’a pas pris la parole. Sa prise de parole, ramène le silence. Par la suite, cette dame va rencontrer le narrateur pour se confier : « [...] et c’est pourquoi je fais aujourd’hui cette tentative de m’absoudre moi-même en vous prenant pour confident. » Elle apprécie chez lui la capacité de comprendre et de ne porter aucun jugement sur autrui. Elle va lui confier vingt-quatre heures de sa vie, où elle a essayé de sauver du suicide un jeune homme qui venait de se ruiner au jeu au casino où elle l’a aperçu. Ces vingt-quatre heures vont bouleverser Mrs C.. Une relation ambiguë va naître entre les deux protagonistes.

http://littexpress.over-blog.net/article-14258406.html

Admin
Admin

Messages : 35
Date d'inscription : 22/01/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://droguesetaddictions.kanak.fr

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum